Conférenciers vedettes

 
Mariette Mulaire .jpg

MARIETTE MULAIRE

Mariette Mulaire est présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg, un organisme de commerce de premier plan au Manitoba. Elle a passé la majeure partie de sa carrière à créer des initiatives commerciales et économiques et elle est la fondatrice et présidente-directrice générale de trois organismes de développement économique qui ont été la clé de la croissance du Manitoba, parmi elles se trouve le Conseil de développement économique des municipalités bilingues au Manitoba (CDEM).

 

Mariette Mulaire a été élue vice-présidente du conseil d’administration de la Word Trade Centers Association et elle y apporte une perspective commerciale unique à son rôle d’administratrice siégeant au conseil d’administration de la Banque du Canada, du conseil d’administration de la Canada West Foundation et celui de TV5 Canada-Québec.

 

Au fil des ans, elle a été bénévole auprès de plusieurs conseils d’administration et de comités dans une variété de secteurs comme la santé, le sport, la culture, les affaires francophones et le développement économique. Ses nombreux prix et reconnaissances constituent la preuve de son dévouement et de ses apports à la collectivité. Elle a été la porte-parole pour le 200e anniversaire de l’Université de Saint-Boniface (2018). En 2015, elle a reçu le Prix d’excellence – Promotion de la dualité linguistique du commissaire aux langues officielles. En 2017, elle a reçu le Prix Riel et le Prix Maurice Gauthier en reconnaissance de son engagement continu envers la promotion de la dualité linguistique au Manitoba au Canada.

Remi Masse.jpg

RÉMI MASSÉ 

Rémi Massé a évolué pendant plus de 15 ans au sein de la fonction publique fédérale dans les ministères de l’Agriculture et Agroalimentaire Canada, Santé Canada, Justice Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada avant d'être nommé à la tête du Cégep de Matane.

 

En 2015, il a été élu député fédéral jusqu’aux élections de 2019. Durant cette période, il a assumé la présidence du caucus des députés libéraux québécois et a été nommé secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement Économique du Canada.

Après son passage en politique, M. Massé a occupé le poste de directeur général d’une entreprise de construction et de réparation navale à Matane.

 

Il est, depuis avril 2021, le directeur général des Halles d’Innovation et de Formation Avancée, un organisme qui a pour mission de doter le Bas-St-Laurent d'un centre d’innovation dédié à la formation et à la recherche appliquée collaborative dans les secteurs de l’intelligence manufacturière et de l’emballage de nouvelle génération.

 

M. Massé a complété ses études de maîtrise en linguistique à l’Université de Sherbrooke.

Alexander Reford.jpg

ALEXANDER REFORD

Alexander Reford est le directeur des Jardins de Métis / Reford Gardens et du Festival international de jardins. Il a joué un rôle déterminant dans la création de l'organisme sans but lucratif qui a acheté les Jardins au gouvernement du Québec en 1995. Il est le cofondateur du Festival international de jardins, l'un des principaux événements de conception de jardins au monde. Les jardins sont un chef de file en matière de conservation de la nature, ayant entrepris la création d'un parc écologique sur les rives de la rivière Métis.

 

Alexander Reford est diplômé en histoire de l'Université de Toronto et de l'Université d'Oxford et a reçu un doctorat honorifique de l'Université Bishop's en 2018. Il a occupé le poste de doyen du collège de St. Michael's à l'Université de Toronto avant de le quitter en 1995 pour diriger Les Jardins de Métis.

Il est l'auteur de plusieurs livres, dont Des jardins oubliés 1860-1960, un album de photographies de jardins historiques du Québec, un guide des jardins de Reford ainsi que Les jardins de métis – Le paradis d’Elsie Paradise et sa suite sur les collections de plantes du jardin, Treasures of Reford Gardens : Elsie Reford's Floral Legacy. Il est également l'auteur de Au rythme du train 1859-1970, un album de photographies illustrant l'histoire des trains et des voyages en train au Québec. Il a écrit des biographies pour le Dictionnaire biographique du Canada et divers articles sur l'histoire de la région du Bas-Saint-Laurent où il vit.

 

Alexander Reford est membre du conseil d'administration de divers organismes locaux, provinciaux et nationaux engagés dans les domaines des jardins, de la préservation historique et de la culture.

Ashleigh_Weeden.png

ASHLEIGH WEEDEN, M.A.P.

S. Ashleigh Weeden, MPA is an award-winning rural futurist, feminist, and researcher. Her work focuses on the way people, place, and power dynamics are reflected in and affected by policymaking, particularly in rural contexts. A long-time advocate for community-engaged, place-based approaches to public policy, Ashleigh has spent her career championing locally-led innovation. Ashleigh holds an Honours Bachelor of Arts in International Development (Political Economy and Administrative Change, University of Guelph) and a Master of Public Administration (University of Victoria). She is currently a Research Associate with the Ontario Office of the Canadian Centre for Policy Alternatives and completing her PhD in Rural Studies at the University of Guelph. Recognized as a thought leader on rural revitalization and a contributor to a growing body of research and advocacy on ‘the right to be rural,’ Ashleigh works to advance evidence-based policy and public sector leadership across a wide variety of critical portfolios, including infrastructure, innovation, and inclusive community economic development. Ashleigh has supported the Canadian Rural Revitalization Foundation’s response to the COVID-19 pandemic by coordinating and contributing to CRRF’s Rural Insight Series on COVID-19 and has provided expert commentary to outlets like Buzzfeed News, CBC News, and CTV News. Her work can be read in publications like The State of Rural Canada 4, The Conversation Canada, the Centre for International Governance Innovation, Policy Options, and Municipal World.

Jen_Christie.png

JENNIFER CHRISTIE

Jennifer is an influential marketing professional, community builder, restaurateur and feminist. After starting her career in corporate marketing at John Deere Canada, Jen founded the Ag Women’s Network to connect and empower women in the agriculture industry. While working in Ottawa for a national non-profit, Jen met her partner Chris and soon after, they moved back to Bruce County to start their entrepreneurship journey. In April 2020, they opened Bonfire on Queen to serve Italian-style food made with local ingredients and expanded to packing some of their products for sale in a market space next door, called the Bonfire Pantry. Additionally, Jen is working as the Executive Director of Catapult Grey Bruce, a Startup Canada Community and new business accelerator for the rural region. She is also the President of her local Chamber of Commerce, a member of 100 Women Who Care Grey Bruce and vocal proponent for gender equality in agriculture leadership. Jen is an avid traveller, enjoys being outdoors with their dog Molly and spending time with her family on their grain and dairy farm. Jen has a Bachelor of Commerce, Agricultural Business from the University of Guelph and an EMBA from the Ivey Business School.

 
 
 
 
LES EXPERTS

Président-directeur général, CEDEC

John Buck est le président-directeur général de la Corporation de l’employabilité et du développement économique communautaire (CEDEC). La CEDEC a conçu une nouvelle approche innovatrice de développement économique qui aide des communautés à atteindre un succès durable en déterminant leurs plus grandes possibilités de croissance et en les exploitant. La CEDEC aide à créer des partenariats entre les secteurs public et privé et la société civile pour encourager l’innovation économique et la créativité, réunir les ressources et l’expertise et stimuler les initiatives de développement économique régionales. 

 

Monsieur Buck occupe le poste de président-directeur général de la CEDEC depuis 2006 et il s’implique auprès de l’organisme depuis sa création en 1999. À titre de membre fondateur, monsieur Buck a siégé au conseil d’administration, puis il a occupé le rôle de secrétaire-trésorier et finalement celui de président du conseil d’administration de 2002 à 2004. Avant de travailler pour la CEDEC, monsieur Buck a travaillé dans le domaine de la finance pour l’un des principaux cabinets d’experts-conseils au Canada.

 

Monsieur Buck siège au conseil d’administration du forum de Développement économique et création locale d’emplois (LEED) de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Il est aussi le vice-président de la Société canadienne des directeurs d’association (SCDA) et un administrateur au conseil d’administration de la SCDA.

 

Monsieur a étudié à l’Université Bishop’s, l’Université McGill et l’Université Laurier et il détient des diplômes en science et en administration des affaires. Il détient aussi le titre professionnel de cadre d’association émérite (c.a.é) et des certificats de gouvernance de l’Institut des administrateurs de sociétés (IAS). Monsieur Buck est également membre de la Government Relations Institute of Canada et de l’Association des affaires publiques du Canada.

Director general ÉCONOMUSÉE Network Society

Depuis 2013, Carl-Éric Guertin est directeur général de la Société du réseau ÉCONOMUSÉE (SRÉ) qui veille au développement de l’organisation au Québec, au Canada ainsi qu’à l’international.  Créée en 1992, la SRÉ, un organisme à but non lucratif, est la fondatrice, la propriétaire et la promotrice du concept ÉCONOMUSÉE. Maintenant devenue une organisation internationale avec son siège social à Québec, la SRÉ est un réseau de partenaires qui partagent les mêmes objectifs : la poursuite, la protection et la promotion des métiers traditionnels et du savoir-faire dans les secteurs des métiers d’art et de l'agroalimentaire.

 

La mission première de la SRÉ est de maximiser le plein potentiel du concept ÉCONOMUSÉE dans le monde en permettant aux artisans et aux entreprises artisanales de développer et de promouvoir les savoir-faire in situ ainsi que d'offrir au public une expérience d'apprentissage culturel et touristique de haute qualité.

 

Carl-Éric Guertin a obtenu un baccalauréat en génie forestier en 1993 de l'Université Laval (Québec, Canada) et a commencé sa carrière d’ingénieur forestier à l'étranger.  Il a obtenu en 1997 une maîtrise en sciences forestières de la même université dans le domaine des politiques forestières et de la foresterie communautaire.  Après avoir travaillé pendant 15 ans pour des associations professionnelles du secteur forestier et des produits forestiers où il a développé une solide expertise sur les questions de commerce responsable, la certification des pratiques d’aménagement forestier durable, la promotion de l'utilisation du bois dans la construction pour lutter contre le changement climatique, la communication et le développement régional et international, il a rejoint l'industrie touristique en 2013.

Directrice, Laval développement économique

Gestionnaire chevronnée, Lidia Divry cumule plus de 25 ans d’expérience en développement économique local et international.  Son expertise allie à la fois la planification du développement économique d’un territoire, le développement de parcs industriels et scientifiques tout en soutenant l’innovation, l’entrepreneuriat et le financement des entreprises.

 

Son passage au Technoparc Montréal et à TechnoMontréal lui a permis de développer des projets structurants et innovateurs misant sur la mise en place d’écosystème d’entreprises, de communautés d’innovation et de développement durable. 

Elle a contribué au développement du concept de l’Éco-Campus Hubert Reeves, un site de 20 hectares unique au Canada dédié aux valeurs du développement durable pour les entreprises du secteur des technologies propres au grand projet mobilisateur et porteur pour l’avenir numérique du Grand Montréal – Montréal Métropole Numérique. 

En 2016 elle se concentre sur le développement des écosystèmes créant ainsi des ponts entre les divers acteurs de l’industrie des technologies, des autres secteurs industriels, du milieu institutionnel et l’usager, et ce pour les secteurs de la santé, le transport et le commerce.

Depuis septembre 2019, elle prend la direction du service du développement économique de la ville de Laval et mise sur les nouvelles pratiques de collaboration dans la transformation économique du territoire qui intègrent les nouveaux paradigmes créent par le contexte du COVID 19. Elle lance le plan de relance économique, Laval, capitale des opportunités en juillet 2020 et finalise pour 2021 la nouvelle planification stratégique économique de Laval. 

TRENT FEQUET

Président-directeur général, Steel River Group

Fier entrepreneur et chef d'entreprise autochtone, fort de 23 ans d'expérience au sein de certaines des plus grandes sociétés canadiennes de pipelines, d'infrastructures et d'exploitation minière, M. Fequet a fondé le Steel River Group il y a trois ans, convaincu qu'il n'y a jamais eu de meilleur moment pour réimaginer la manière dont une entreprise privée autochtone définit, crée et capture la valeur pour les communautés et les peuples autochtones. Pour atteindre cet objectif, M. Fequet a axé son entreprise sur les principes directeurs, qui sont profondément ancrés dans les valeurs, les croyances et la culture autochtones. Ces principes reposent sur un sens aigu de la communauté, centré sur les personnes et les relations. Ces relations sont fondées sur l’harmonisation entre trois groupes essentiels : Steel River Companies, les communautés indigènes et les partenaires d'alliance par l’entremise  du modèle d'écosystème d'inclusion du Steel River Group.

 

Le Steel River Group réunit ces entités autour d'une vision et d'objectifs communs et facilite les accords, les partenariats et la création de nouvelles entreprises. En tant qu'entité de gestion, le Steel River Group fournit une gouvernance d'entreprise, une structure et un soutien à son groupe d'entreprises ainsi qu'à ses partenaires de l'écosystème.

 

En tant que président-directeur général, M. Fequet est le moteur de la vision du Steel River Group et apporte son soutien et ses conseils à son équipe et aux partenaires de l'écosystème. Il croit fermement qu'il faut aider ceux qui l'entourent à réussir et passe d'innombrables heures à soutenir et à habiliter son personnel et à conseiller les entrepreneurs et les personnes qui l'entourent. Sa vision de l'avenir de l'organisation est de soutenir le processus d'engagement collaboratif, de favoriser la préservation des valeurs culturelles et traditionnelles et de défendre la souveraineté sociale et la durabilité économique de son peuple. 

 

http://steelrivergroup.com/amo-team/trent-fequet/ 

 
 
 
 
Les présentateurs
 

Shayna Jones, actrice primée, conteure de spectacles et artiste de la parole, racontera l'histoire du projet « Noir et rural », une enquête artistique sur le cœur et l'esprit des Canadiens noirs vivant à la campagne.

Presenting Sponsor Speaker

Vice-présidente de la mise en œuvre des réseaux clients, TELUS

Haute dirigeante accomplie, Shazia maîtrise plusieurs langues et a acquis de l’expérience tant au pays qu’à l’étranger en s’occupant de projets technologiques complexes qui réunissaient plusieurs parties prenantes et visaient une importante transformation. Shazia met l’accent sur les résultats, les personnes et les décisions. Elle a prouvé qu’elle pouvait créer des changements systémiques tout en favorisant l’excellence opérationnelle, en plus de rehausser l’efficacité et l’optimisation des ressources. Elle excelle dans les environnements dynamiques et exigeants, dans lesquels on cherche à exploiter la synergie entre la réussite en affaires et les retombées positives dans la collectivité.

 
Durant ses 15 années à TELUS, Shazia a occupé différents postes de direction dans les secteurs des services filaires et des services mobiles. Elle a entre autres été responsable de la gestion des désabonnements, de la stratégie tarifaire et des actifs de réseau filaire. Au cours des sept dernières années, elle a joué un rôle clé dans l’établissement des modèles de gestion de projet et de gestion des immobilisations dans le cadre des stratégies de construction du réseau PureFibre et des stratégies d’abandon du réseau de cuivre.


Dans le cadre de son poste actuel de vice-présidente, Mise en œuvre des réseaux clients, Shazia travaille à accélérer l’offre d’une connectivité à large bande rapide et de haute qualité afin de stimuler les répercussions économiques et sociales dans les collectivités et de réduire le fossé numérique. Elle met tout en œuvre pour renforcer l’esprit d’équipe et créer une culture favorisant l’innovation, la prise de risques et la persévérance.


En dehors du travail, Shazia met sa passion pour le coaching et le mentorat au profit de la Calgary Immigrant Women's Association et de l’Université de Calgary, où elle participe aux programmes d’apprentissage réguliers pour les adultes et aide les personnes aspirant à une carrière professionnelle à concrétiser leurs rêves. Elle siège au conseil d’administration de l’organisme Les femmes en communications et en technologie, en plus d’être conseillère auprès du Conseil de la diversité et de l’inclusion de TELUS.


Shazia vit à Calgary, au Canada, avec son mari et son fils de 15 ans, qui a toujours des histoires passionnantes à raconter sur la robotique et les jeux vidéo.